Femme de bus

De Logimalpédie

La Première Rencontre[modifier]

Je suis assis seul, en regardant distraitement par la fenêtre tout en feignant un regard de fascination absolue avec les arbres et les poteaux téléphoniques passant, quand elle s'approche. Je fais semblant de ne pas remarquer.

Elle 30s tôt. Habillé dans une belle, si modeste, profondément jupe robe noire et une blouse de coton blanc avec des manches trop courtes pour cacher le tatouage de crâne enflammé sur le bras supérieur. Pas exactement une soccer mom. Est-elle une mère?

Elle a une sensuelle, élégante coupé juste assez longtemps pour obscurcir la douzaine de trous-impair dans chaque lobe de l'oreille. Aucun signe d'un nez percé ou des sourcils. Les autres régions sont pour ma propre imagination, non pas que je pense à ce sujet. Parce que je ne suis pas. Absolument pas.

Elle descend à environ 15 minutes plus tard. Mon esprit se bat avec les possibilités, repose alors un certain temps, le sentiment insatisfaits et nostalgie d'une cigarette.

Étrange. Je ne fume pas.

La Deuxième Rencontre[modifier]

Nos yeux se rencontrent, ne serait-ce qu'une seconde. Pas assez longtemps pour communiquer mon intérêt, mais heureusement pas non plus assez longue pour communiquer accidentellement "tueur obsessionnel psycho traque", que ce soit. Heureux, que.

Une autre chemise de coton blanc à manches courtes, et une autre chance de la voir sous un angle différent. A la tête de Méduse sur ce bras. Intéressant. Un buff mythologie? Fan de métal? Vieillissement goth? Il importe peu. Venez à moi; faire une pause.

Notre touche les bras. J'ai retroussé les manches de ma chemise bleue et blanche à fines rayures Hilfiger robe pour ce but. Je me penche de renouer un de mes souliers, quant à lui avoir volé un regard de côté à la cheville-orné d'un coeur saignant transpercé par une dague.

Nous sommes assis en silence, un peu maigres de chair toucher, mais sinon, contraints par une tenue d'affaires, de la maturité, et les lois de décence publique.

Moyen-âge rage contre la machine.

La Rencontre Finale[modifier]

J'ai sauvé son siège en donnant vaguement ressemble mentalement déséquilibrée aux passants.

J'attends.

Je la vois, elle me.

J'attends.

Elle s'arrête court. Elle détourne le regard, puis s'assied avec quelqu'un d'autre.

Je fais semblant que mon cœur n'est pas de rupture.